Des vêtements, des chaussures, des soldes, ... et des guides mode et beauté !

Catalogue des 3 Suisses : Internet sonne la fin d’un mythe

C'est en fini du gros catalogue semestriel du groupe 3 Suisses. Le groupe a annoncé cette décision en interne au mois de mars dernier. L'information a ensuite été révélée au grand public le 17 mars. L'édition du printemps été sera donc la dernière. Internet et le commerce en ligne occupent désormais la première place en terme de vente.

Le e-commerce a sonné le glas du célèbre catalogue des 3 Suisses

Qu'est- ce qui explique un tel remaniement ? Plusieurs raisons sont à l'origine de cette décision de supprimer un catalogue qui était tout de même distribué deux fois par an à raison de 8 millions d'exemplaires. Un changement est certes nécessaire, le groupe ayant été en déficit les 5 dernières années. Le remaniement était donc déjà en projet depuis 2010 et a débuté en 2012 avec la fermeture de toutes les boutiques physiques présentes sur le territoire français.

catalogue 3 Suisses

Le catalogue 3 Suisses, la fin d'un mythe

Si la vente par correspondance a connu ses heures de gloire après les années 40 et la guerre avec la remontée du pouvoir d'achat, l'essor du commerce par internet et les réseaux de boutique hyper développées ont changé la donne.
Quelques décennies ont suffi pour totalement révolutionner le commerce. Tout d'abord, on note l'arrivée des grandes centres commerciaux regroupant des enseignes diverses, ce qui permet de satisfaire tous les styles et tous les âges.
Ensuite, internet a pris son essor et le nombre de boutiques en ligne n'a cessé de croître. A une époque où le temps est compté, le commerce en ligne est une solution aisée et confortable pour bon nombre de consommateurs.
Enfin, le rythme de la mode a changé ces dernières années. La mode change tout le temps, beaucoup plus rapidement qu'avant. Par conséquent, présenter un ou deux catalogues par an aux consommateurs n'est plus du tout suffisant. En effet, un catalogue tous les six mois sous- entend également des collections qui sont faites pour durer durant cette période. Or, les séries de vêtements sont produites en un nombre plus restreint, ce qui permet de changer fréquemment les collections.
De plus, un gros catalogue engendre des coûts d'édition, de mise en page et de distribution assez important, surtout au vu du nombre d'exemplaire diffusés.
Face à internet, un catalogue n'est plus assez moderne. A l'heure actuelle, 10% du chiffre d'affaires est réalisé via les boutiques en ligne.

D'autres groupes de VPC risquent de faire le même choix

Peut-on finalement parler de véritable choix ? Si l'on prend en exemple un autre groupe connu tel que la Redoute, il est établi que 85% du chiffre d'affaires de celui-ci est réalisé via le commerce en ligne.
Si la Redoute conserve néanmoins pour l'instant son catalogue, la suprématie du commerce en ligne est évidente. Le groupe parle également de supprimer son catalogue.
C'est du moins le projet avancé par les deux repreneurs de la Redoute. Le catalogue serait supprimé à partir de l'automne hiver 2015, et ceci aussi afin de réussir à sortir du rouge pour 2017.
Un plan de transformation important est en projet afin de positionner le groupe comme leader dans l'e-commerce.
Le groupe 3 Suisse doit également suivre le pas pour ne pas rester en arrière et risquer d'être totalement effacé.

Pour le groupe 3 Suisses, supprimer le gros catalogue ne veut pas dire renoncer totalement à l'envoi de catalogues. L'idée serait plutôt de garder des catalogues plus fins et plus ciblés.

En vidéo, la fin du gros catalogue 3 Suisses

 

En 2012, 3 Suisses a déjà supprimé toutes ses boutiques physiques. La raison est simple: 66% du chiffre d'affaires est réalisé par le biais de la vente en ligne. Les 35 boutiques présentes dans toute la France employaient 149 personnes. Ces boutiques avaient pour mission de proposer des catalogues en consultation, d'aider les clients lors de la commande, et de servir de point de retrait et de point de souscription à des cartes de crédit.
Le groupe estime aujourd'hui que de tels services sont dépassés. Aujourd'hui, on trouve 4300 points de relais dans toute la France, ce qui ne nécessite pas de garder les boutiques.

Le e-commerce est-il pour autant la solution ? Dans ce secteur, la concurrence est rude. Amazon, venteprivées, zalando,... Les grosses boutiques en ligne n'ont de cesse de se concurrencer.
Dès lors, quel serait le poids d'une boutique moins conséquente ? Il ne faut pas oublier que le commerce en ligne est un secteur plus complexe et moins facilement rentable.
Des groupes comme Zara on a présent leur boutique en ligne dans une vingtaine de pays tandis que H§M ouvre son site e-commerce en France.
Il est donc clair que la vente par correspondance doit évoluer. La complémentarité du Net et des boutiques est aussi fréquente et fonctionne assez bien.
Pour 3 Suisses, la barre est assez haute. Faire tout dans les règles ne sera pas suffisant pour assurer le succès du groupe 3 Suisses. La concurrence sera importante et 3 Suisses va devoir rivaliser avec les plus gros groupes de la distribution.
Pour se démarquer, des éléments comme l'offre de nombreux moyens de paiement, une livraison plus rapide, des retours gratuits et bien d'autres peuvent faire la différence. Tous ces changements ne vont pas sans engendrer de frais supplémentaires ainsi que des conséquences négatives pour les employés. Un investissement de 70 millions d'euros est une des conditions. Des licenciements sont en effet nécessaires suite à ce remaniement. Une certaine période dans le rouge est donc prévisible. Misez sur la réactivité est néanmoins la bonne direction à prendre et le groupe 3 Suisses l'a bien compris.

Gardez précieusement votre dernier catalogue, il risque de devenir un objet de collection.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Notez cet article (passez votre souris sur une étoile puis cliquez pour valider)
Note globale : 8.5/10 (sur 2 votes)
Partagez cet article :

Publicité

4 avis sur “Catalogue des 3 Suisses : Internet sonne la fin d’un mythe”

  1. Lucie
    24 juin 2014 at 21 h 55 min #

    Ce qui est bien chez 3 suisses c’est la diversité, on y trouve de tout , on peut tout acheter (ou en tout cas plusieurs choses complétements différentes dont on a besoin) au même endroit.

  2. Uma
    23 juin 2014 at 21 h 01 min #

    Une toute nouvelle touche à maison avec tous les rideaux que j’ai pu trouver chez 3 suisses, même une nappe pour ma cuisine qui va avec !

  3. Mireille
    19 juin 2014 at 10 h 50 min #

    3 suisses y’a de tout c’est ça qui me plait , je peux acheter pour moi, mes enfants, mon mari, ma maison, etc tout au même endroit.

  4. Claudia
    28 mai 2014 at 23 h 44 min #

    Avant je recevais toujours le catalogue 3 suisses mais maintenant avec internet, le zoom, le fait de pouvoir directement cliquer sur la catégorie qui nous plait ou même faire un recherche, le catalogue est devenu obsolète !

Donnez vous aussi votre avis


× 2 = deux